Les actualités filmées dans l’Italie de Mussolini

L’Etat fasciste mesure très tôt l’impact possible de la presse filmée sur le public et fait d’elle un exemple d’interventionnisme. Créé par l’Etat dès novembre 1925, l’Institut LUCE (l’Union cinématographique éducative) est un organisme destiné à produire des courts-métrages et des films d’actualités. De fait, l’Etat s’octroie rapidement le monopole des actualités cinématographiques. En avril 1926, un décret-loi rend obligatoire le passage des actualités Luce dans toutes les salles du royaume : « les exploitants des salles  de cinéma ont l’obligation d’inclure dans le programme des spectacles la projection de films ayant pour but l’éducation civique, la propagande nationale et la culture » (article 1). Une mesure renforcée en 1927 : la suppression des journaux filmés indépendants consacre l’omniprésence d’un Cinegiornale Luce, alors seul diffusé dans la péninsule, à toutes les séances cinématographiques, qui montre clairement que le fascisme manipule l’information à son image (une rubrique « Vie fasciste » y prend une place régulière). Les actualités filmées sont enfin mobilisées pour mettre en relief les grandes entreprises du régime : conquête de l’Ethiopie, guerre d’Espagne, seconde guerre mondiale…

Actualités mussolini

« La Cinematografia e l’arma piu forte, Inauguration des studios de Cinecittá »

Épreuve argentique d’époque. Cachets et légende dactylographiée au dos. À l’occasion de la pose de la première pierre de l’Institut national de Cinéma et de Photographie par Mussolini, un immense décor de carton-pâte (représentant le Duce derrière une caméra) avait été installé sur le site avec le slogan qui serait désormais projeté dans tous les cinémas au début des séances : « Le cinématographe est l’arme la plus forte« .

Pages
Une séance ciné
Les "Actus"
Le dessin animé
Donald à l’assaut du nazisme
Le documentaire
"Prochainement sur cet écran"
L'Entracte
L’entracte : une approche du corps social par l’histoire culturelle
Le long-métrage
L’apport des films de fiction à l’Histoire
Dossiers
Les Actualités cinématographiques
Approche méthodologique d'une source de l'Histoire
Opérer un rigoureux examen critique du matériau
Procéder à plusieurs niveaux de lecture
Interroger le contexte de réception
Discerner les intentions et les contenus
Déceler les procédés filmiques mis en oeuvre
Interroger le contexte de production
Envisager le contexte de distribution et de diffusion
Les actualités filmées dans l’Italie de Mussolini
Les actualités cinématographiques en France de 1939 à 1945
Cinéma et Grande Guerre
Août 1914, une mobilisation "la fleur au fusil" : un mythe relayé par l'image
La femme française pendant la guerre (1917)
Cinéma et 1GM : bibliographie
Cinéma et 1GM : ressources et archives audiovisuelles
Cinéma et 1GM : l’actualité du net, de la radio et de la TV
Cinéma et 1GM : l’actualité de la presse et des revues
Seconde guerre mondiale
La Guerre d'Algérie à l'écran
Entre Histoire et mémoires : quelles représentations cinématographiques de la guerre d'Algérie ?
Guerre d'Algérie, guerre des images, guerre des mémoires
Bibliographie – Ressources documentaires - Filmographie
Les documentaires de propagande dans la guerre d'Algérie
Guerre froide et cinéma : de nouvelles perspectives ?
Proche et Moyen-Orient
Films
La femme française pendant la guerre (1917)
1938 - La Marseillaise... quand un film en cache un autre
1940 - Le Dictateur
1957 - Paths of glory
2010 - Incendies
Evénements
Festivals
"LA GUERRE", Cycle cinéma des 16ème RDV de l'Histoire
Colloques
Lectures
Ouvrages
Revues
En classe
Collège
Lycée
1938 - La Marseillaise... quand un film en cache un autre
Histoire des arts
Lycéens au cinéma
Liens
Où trouver des sources ?
Cinéma et 1GM : ressources et archives audiovisuelles
Comment les exploiter ?
Cinéma et 1GM : l’actualité du net, de la radio et de la TV
Cinéma et 1GM : bibliographie
Coups de coeur
Carte blanche
L'auteur
Parcours universitaire et professionnel
Publications et interventions
Contact
Mentions légales